Les moments forts d’une journée

 

            Le temps de l’accueil (matin et soir)

Accueil regroupée de 7h à 9h et de 17h à 19h dans une seule section.

Accueil des enfants et des parents (crèche et périscolaire),

Communication des informations concernant l’enfant (heure de réveil, petit déjeuner, change, état général)

Mise en place de petits jeux calmes (dînette, légos…)

           Les temps d’activités

 

Départ des périscolaires pour l’école. 

Début de journée pour les enfants de la crèche. 

Mise en place d’un petit regroupement (chansons, marionnettes) le temps de se dire bonjour.

Proposition d’activité dirigée en groupes, sorties, travail sur le thème en cours : cuisine, modelage (pâte à modeler, pâte à sel, terre) peinture, jeux psychomoteur, dessins, découpage, collage, jeux de manipulation (riz, pâtes, eau)

Ce deuxième temps est entrecoupé d’une collation

Il tient compte des besoins de l’enfant en matière de changes, de toilettes et de coucher si nécessaire.

 

           Les temps de repas

           

11h30 - Service pour les bébés 

 

Pour les touts petits (nourrissons), nous nous adaptons au rythme de l’enfant et aux directives des parents.

Tous les biberons sont donnés dans les bras d’un adulte (même pour les bébés qui sont en mesure de tenir leur biberon seul). L’adulte qui donne le biberon doit être particulièrement attentif et disponible, étant donné l’importance du moment pour les nourrissons (réconfort, stabilité de la sécurité affective).

 

En fonction de l’état de fatigue des bébés, les repas peuvent être légèrement avancés pour leur permettre de se coucher plus tôt. A l’inverse les bébés ne seront pas réveillés pour le repas, le repas pourra être retardé jusqu’au lever du bébé.

 

11h45 - Service pour les moyens et les plus grands

 

Les moyens mangent dans leur section (en chaise ou en table demi-lune selon leurs aptitudes)

 

Les plus grands prennent leur repas dans la salle de repas.

Les enfants peuvent sous l’impulsion et le contrôle de l’adulte se servir seul, desservir la table à tour de rôle….

 

Le repas doit être un moment calme, permettant les échanges entre enfant. L’adulte prend part à la discutions, incite les enfants les plus réservés à prendre la parole.

 

Dans la mesure du possible un adulte reste en permanence avec les enfants pour les canaliser (comptines) en attendant d’être servis par un autre adulte. L’adulte qui est à table doit se rendre disponible. Il fait en sorte que le niveau sonore ne soit pas trop élevé (tamtam avec les verres), il corrige les gestes malencontreux (retournement d’assiettes).

 

D’une façon générale, le repas doit être un moment de plaisir.

C’est aussi un moment d’apprentissage (tenue à table, éducation au goût, manger seul)

Nous savons par ailleurs que le repas peut être source de conflits enfants/adultes.

Si un enfant refuse de gouter un plat :

ð L’adulte insiste en s’appuyant sur les autres enfants qui mangent

ð L’adulte prépare une cuillère pour que l’enfant mange goute seul

ð L’adulte porte la cuillère à la bouche de l’enfant. Si celui-ci refuse encore, le plat est abandonné. Nous passerons à la suite comme prévu.

 

Il est toujours délicat de voir un enfant refusant la nourriture. Cela peut provenir de nombreuses raisons. Un dialogue doit s’établir avec la famille si cela se répète dans le temps et sur une grande gamme de plat. Pour autant, les enfants gèrent très bien eux même leur appétit. A la crèche, il ne sera pas fait de cas si un enfant ne veut pas d’un plat, mais il n’y aura pas de « compensation ».

 

         Les temps de repos 

 

Pour les bébés :

En fonction de la période d’adaptation et de l’évolution du bébé, le personnel évalue ce qui convient le mieux à l’enfant en termes de repos.

 

Pour les moyens et les plus grands :

La fin du repas marque le début d’une petite toilette (lavage des mains, de la bouche), du passage aux toilettes ou sur le pot.

Alors que les moyens sont encore changés sur les tables à langer, l’adulte incite les plus grands à se déshabiller seuls et à ranger leurs vêtements dans des paniers nominatifs

 

Répartition des enfants dans les chambres :

Il existe 4 chambres réparties dans les 3 sections.

 

La section des bébés en compte 2, ce qui permet de mieux répondre aux besoins des enfants en matière de sommeil.

Les enfants dorment dans des lits à barreaux en hauteur.

 

Dans la chambre de la section des moyens on retrouve des lits à barreaux bas et en hauteur.

 

Dans la chambre des « grands » se sont des lits de sol.

 

Dans la mesure du possible nous essayons d’attribuer un lit à chaque enfant. Cela participe à l’intégration de l’enfant dans la crèche (il a son lit attitré, son casier, son panier…) et favorise son autonomie.

 

Endormissement

Nous laissons les bébés s’endormir seul (sauf si nous repérons une nécessité de présence au près d’un tout petit). Une surveillance de la sieste instaure le passage d’un adulte dans la chambre tous les ¼ d’heures. Chaque passage est écrit sur la feuille de suivi de sieste.

 

Pour les plus grands, un adulte reste présent dans la chambre jusqu’à l’endormissement complet de tous les enfants.

Puis, une surveillance est maintenue tous les quarts d’heure.

 

Lever de sieste

Pour les bébés, la surveillance doit permettre à l’adulte d’arriver au moment de réveil de l’enfant.

Le bébé est alors levé puis changé.

 

Pour les plus grands, nous appliquons un réveil échelonné (respect du besoin en sommeil de chaque enfant, favorise l’autonomie). Là encore la surveillance de l’adulte doit garantir un lever en douceur qui ne perturbe pas les autres.

Les enfants sont invités à s’habiller seuls avec la présence et l’aide d’un adulte.

 

 

         La fin de journée

C’est la période la plus sensible. Les enfants sont fatigués de leur journée et le manifestent de plusieurs façons (pleurs, excitations, énervements). C’est aussi le retour des parents qui, ayant plus de temps, utilisent ce moment pour recueillir les informations sur leur enfant, sur la journée.

Tout cela demande au personnel beaucoup de disponibilité pour faire face à toutes les demandes.